Balade cour Saint-Emilion

Balade cour Saint-Emilion

Envie de faire du shopping, de prendre un bon bol d’air ou de flâner en terrasse ? Direction la cour Saint-Emilion. Ce quartier, autrefois dédié au commerce du vin, a laissé place aujourd’hui à des boutiques branchées et à de nombreux restaurants.

cour-st-emilion

Le passage obligé de la cour St-Emilion : les boutiques très bobo

Magasins très « nature » et authentiques, restaurant italien, pub ou bistrot, terrasses en enfilades, pavés rutilants : rien n’a été oublié pour séduire les bobos en goguette !

Pour les nostalgiques, les Pavillons Lheureux, entrepôts en meulière construits vers 1890, abritent le musée des Arts forains, qui offre un voyage magique dans le temps. On y retrouve l’ambiance des fêtes foraines du début du siècle avec quatorze manèges, attractions, stands de tir ou loteries. Un lieu à découvrir entre amis ! Pas de visite seul, mais possibilité de rejoindre un groupe…

Pour la petite histoire…

Bercy figure parmi les plus anciens vestiges de Paris : on y a trouvé des traces d’un village, des céramiques, des outils, des statuettes vieux de 6000 ans, qui ont rejoint les collections permanentes du Musée Carnavalet.
Ce quartier fut dédié pendant plusieurs siècles au commerce du vin. Dès 1800, les vins et alcools, destinés à la consommation des parisiens, étaient acheminés par voie d’eau, puis entreposés dans les entrepôts à vin. Aujourd’hui, les boutiques et restaurants, qui se sont installés dans ces anciens chais réhabilités, témoignent encore de cette époque.

Le doublement du pont de Bercy et l’ouverture de la ligne 14 ont concouru au désenclavement de ce quartier. La rénovation de la cour St-Emilion s’est terminée en 1998. Aujourd’hui, elle attire 4,5 millions de visiteurs par an et constitue un lieu de balade très agréable où il fait bon flâner en famille, où l’on prend un verre en terrasse entre amis dans les anciens chais. « L’avantage, souligne Agnès, c’est l’amplitude des horaires : on peut venir faire son shopping le dimanche ou après le travail jusqu’à 21 heures, puis profiter des multiples restaurants ouverts tard dans la nuit ».

Mais pour d’autres, ce quartier a perdu toute son authenticité pour laisser place à des boutiques commerciales.  Certains riverains ne voient d’ailleurs pas d’un bon œil la cour Saint-Emilion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *